COEXISTER, la clé pour vivre ensemble

3 jeunes membres de l’association COEXISTER viennent à la rencontre des élèves de Première sur nos trois sites (l’ISM, la Providence, les Rimains) ce jeudi 10 mars…

Au coeur de l’actualité, la question de la laïcité, de l’interculturel et de l’interrreligieux vu par des jeunes engagé dans ce défi de nos sociétés…

les Rimains… Mer et Religion…

S’il est une fonction que la Mer et la religion partagent, c’est bien celle de « mettre en lien »  (qu’on pense au verbe latin religare, relier, comme une des étymologies du mot religion). La mer, par son volume, par sa nature, par sa puissance est chargée d’une valeur spirituelle forte que les hommes de tout temps ont cherché à apprivoiser…

Le lycée des Rimains n’est -il pas placé sous la patronnage de ND des Flots? Il y a quelque chose d’indissociable entre ces deux mondes de la mer et de la religion, comme une intimité, même vu avec nos yeux d’occidentaux de ce début de troisième millénaire. Nos anciens, en particulier en Bretagne, nous ont laissé de nombreuses traces de leur foi et de leur dévotion au long des côtes et nombre de traditions religieuses, même teintées de folklore,sont encore d’actualité… (pardon de la mer, baptêmes, processions…)

Nos élèves de filières se préparent à naviguer à travers le monde avec de équipages internationaux, mullti-culturels, y compris la dimension religieuse… On sait que sur certains bateaux cet aspect peut revêtir un caractère important, la laïcité n’a pas cours partout…

Bref, mille questions qui seront à poser et débattre avec nos deux intervenants à découvrir le jeudi 4 février de 13h30 à 16h30… à suivre…

« Avance au large! » (Lc, 5,4)

A Rennes, le 28 janvier…

Romain et Rena de Chateauvieux et leurs 4 enfants ont traversé 16 pays en 3 ans à bord d’un schoolbus. A travers la Mission Tepeyac, ils ont réalisé une mission d’évangélisation et de développement en Amérique Latine. L’élan missionnaire qui les anime les pousse aujourd’hui à partager la vie des pauvres à Santiago du Chili et à créer Misericordia, oeuvre de compassion et d’évangélisation.

Eglise Saint-Sauveur, Rennes, le 28 janvier à 20h30

La DÉCISION de croire !

par SYLVAIN CHARRON
ANIMATEUR ET FONDATEUR du site catholique québécois lavictoiredelamour.org

Bonjour,

C’est avec une grande joie que je vous retrouve en ce début d’année 2016. À chaque nouvelle année, beaucoup de personnes prennent des résolutions. J’aime beaucoup cette pensée: Une résolution, c’est comme une anguille; c’est facile à prendre mais difficile à tenir !’

Pourquoi ne pas prendre des DÉCISIONS? Par exemple, prendre la DÉCISION de croire totalement en Jésus en 2016 et lui faire confiance à 100%. Prendre la DÉCISION d’accueillir l’étranger comme un ami…comme si c’était Jésus Lui-même. Jésus ne dit-il pas: «J’étais étranger et tu m’as accueilli.» Et pourquoi pas la DÉCISION d’être heureux, malgré les épreuves?

Nous pourrions aussi prendre la DÉCISION de ne pas oser juger quelqu’un. Le jugement de l’autre et le commérage ne sont pas dignes d’un chrétien. Voici d’ailleurs ce que le pape François dit à propos du commérage:

On commence par beaucoup d’éducation: «Mais moi, je ne veux parler en mal de personne, mais il me semble que…» et puis on termine par «écorcher son prochain. C’est précisément comme cela!» «Combien de commérages dans l’Église? Combien nous commérons nous chrétiens?» et le commérage «est justement écorcher, se faire du mal l’un l’autre» comme si l’on voulait rabaisser l’autre pour s’élever soi-même. «Les commérages sont destructeurs dans l’Église. C’est un peu l’esprit de Caïn: tuer son frère, avec la langue. Mais sur cette voie, nous devenons des chrétiens aux bonnes manières et aux mauvaises habitudes!». Le Pape a ensuite énoncé les trois comportements négatifs: la désinformation à savoir « seulement la moitié qui nous convient et pas l’autre moitié»; vient ensuite la diffamation: «quand une personne a vraiment un défaut, a fait une grosse bêtise» il faut la raconter, «faire le journaliste, non? Et la réputation de cette personne est ruinée»! La troisième est la calomnie: «Dire des choses qui ne sont pas vraies. Cela a vraiment tué son frère!»

Ensemble, demandons au Seigneur de nous aider à devenir de meilleures personnes.

Nous vivons dans un monde très chaotique rempli de tension dans le monde entier. Mais le Seigneur veut nous redire: «N’ayez pas peur.» Il nous offre Sa Paix et Sa Joie…il ne reste qu’à nous de l’accepter. (…)